Bilan Carbone

Pourquoi un bilan carbone ?

Le bilan carbone de la COP2 Étudiante est réalisé pour entamer une réflexion sur les pratiques à faible impact carbone, mais aussi par souci de transparence. Nous voulons montrer à travers cette démarche que nous avons conscience de l’impact environnemental de l’événement, et que nous faisons notre possible pour réaliser un festival professionnel à faibles émissions d’équivalent CO2.

 – Mise à jour édition 2021 prochainement – 

   À travers ce travail nous aimerions encourager les établissements d’enseignement supérieur ainsi que les entreprises, à engager des réflexions autour d’actions écologiques visant à la réduction de leur empreinte carbone.

     Pour la réalisation de ce bilan carbone nous avons utilisé la méthode et la base de données proposées par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie). Le cadre d’étude de la COP2 Étudiante comprend toutes les activités liées et engendrées par l’organisation et le déroulement du week-end.

Nous mettrons régulièrement à jour le calcul du bilan carbone de l’événement !

– Mise à jour édition 2021 prochainement –

Un premier bilan

Exemple de calcul d’impact : le papier

Action et mesure de réduction bilan carbone:

   Dans une optique de diminution de l’impact carbone de la COP2 Étudiante, des conseils, des simulations et des réflexions ont été entrepris. Vous pouvez en avoir ci-dessous un petit aperçu.
    Lors du démarchage des universités françaises, il a été nécessaire de se déplacer dans toutes la France pour présenter notre projet. Pour réduire l’impact environnemental dû aux transports, ce qui aujourd’hui en France représente plus de 30 % des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES), nous avons réalisé différents scénarii de “road planning” pour optimiser nos déplacements en train.

   Un événement comme celui-ci implique une utilisation du numérique importante. Nous avons donc apporté plusieur conseils à l’organisation pour limiter l’impact du numérique. Les conseils sont par exemple limiter l’envoie de mail (surtout avec pièce jointe), de préconiser le partage de document par lien surtout si le document est déjà stocké en ligne. Nous aurions aussi voulu réduire l’utilisation des réseaux sociaux, et la publication de vidéo. Mais pour ne pas potentiellement diminuer la visibilité de l’événement nous n’avons pas entrepris de réelle action dans de ce domaine.

Les limites d’un bilan carbone

Un bilan carbone est un outil permettant d’observer, d’identifier et de comptabiliser l’empreinte carbone d’une activité. Il est exprimé en équivalent d’émission de CO2. Quoi qu’être un indicateur pertinent pour mesurer l’impact environnemental d’une population ou d’un pays sur le climat, la comptabilité carbone n’est pas une réponse à tout. En effet un bilan carbone est entaché d’incertitudes assez importantes, de l’ordre au minimum de 20%. Ces incertitudes sont dues : aux hypothèses fortes, nécessaires lors de l’analyse de cycle de vie d’un produit, mais aussi au moyennage des procédés de fabrication, de transport et de manutention d’un produit.
Il faut donc garder un esprit critique devant une donnée d’émissions de CO2, et se demander sous quelles hypothèses le calcul a été fait. De plus un bilan carbone ne comptabilise pas l’impact environnemental des pollutions des sols et de l’utilisation de l’eau par exemple. Pour une étude

Compte tenu de la situation actuelle due au coronavirus, la COP2 Étudiante du 4&5 avril 2020 a dû être annulée. Le bilan carbone que nous vous présentons est un bilan provisoire qui prend uniquement en compte les activités liées à son organisation jusqu’à son annulation.
Ce bilan carbone sera amené à évoluer par la suite lors de la reprise de nos activités.

en_GBEnglish (UK)